Que signifie l’«illettrisme» ?

Le terme d’illettrisme décrit un phénomène complexe, en lien direct avec l’évolution de notre société et les normes sociales. Il est employé sous deux angles différents. Le premier nomme un phénomène de société, et le second décrit la situation particulière d’une personne concernée. Les causes et les conséquences de ce phénomène se situent à ces deux niveaux.

L’illettrisme décrit la situation de personnes scolarisées qui ne disposent pas des compétences en lecture et en écriture pour être autonomes dans leur vie quotidienne et professionnelle. Leur situation se distingue de celle des personnes analphabètes qui n’ont pas eu la possibilité d’aller à l’école.

Avec l’arrivée des nouvelles technologies de l’information et de la communication, il devient de plus en plus difficile de faire face aux exigences requises. De ce fait, leur la participation des personnes concernées à la vie sociale, culturelle, politique et économique est grandement entravée. Les risques de marginalisation, voire d’exclusion sont élevés.

Peu de personnes, y compris celles qui sont concernées, ont conscience que des adultes parlant couramment le français peuvent être dans une situation précaire face à la lecture et l’écriture. Ainsi, le phénomène de l’illettrisme demeure encore largement tabou. Cette situation constitue un frein pour l’accès à la formation tout au long de la vie.

En Suisse, 16% des adultes entre 16 et 65 ans sont en difficulté pour lire un texte simple : courrier administratif, horaire de bus, carnet scolaire, etc. La moitié d’entre eux sont nés dans notre pays (Office fédéral de la statistique, 2006).

Fiche d’information : définitions

 

Calendrier

ven. 3. nov.
– 3. nov. 2017
Nationale Fachtagung: Digitalisierung und Grundkompetenzen – Ein Blick auf die Gegenwart der Zukunft, Schweizer Dachverband Lesen und Schreiben


Voir le calendrier complet