GO2 : promouvoir les compétences de base sur le lieu de travail

Les deux tiers – 64 % – des adultes soufrant d’un déficit de compétences en lecture sont actifs professionnellement. Comment faire de leur place de travail un lieu d’apprentissage et d’acquisition des compétences de base ? C’est pour répondre à cette question qu’a été lancé en 2009 le projet GO par la Fédération suisse pour la formation des adultes (FSEA) en collaboration avec la Conférence intercantonale de la formation continue (CIFC). Les résultats du projet et les enseignements tirés dans les entreprises ont été présentés à l’occasion du séminaire de clôture, le 23 juillet 2015.

Le modèle GO a été développé et testé dans le cadre du projet. Il se fonde sur une harmonisation entre l’offre de formations, les apprenants et les exigences des entreprises. Ces dernières soutiennent activement les formations et reçoivent les conseils des prestataires de cours pendant toute la durée de ceux-ci. Le transfert des acquis dans l’activité professionnelle est l’un des piliers du modèle. C’est à cette occasion que les cours suivis peuvent déployer durablement leurs effets.
En savoir plus sur le projet
Brochure de présentation du projet GO

je-veux-voter.ch : des informations claires et politiquement neutres

Le Parlement suisse sera renouvelé en
automne 2015. Mais les personnes ayant de faibles compétences en lecture ont de la peine à comprendre la documentation qu’elles reçoivent, ce qui les empêche d’exercer leurs droits politiques. Pour y remédier, la FSEA a mis à jour le site je-veux-voter.ch, lancé pour les élections de 2011 et qui avait rencontré un écho positif. Dans de brèves vidéos, l’acteur Flavio Dal Molin montre comment remplir un bulletin électoral et pourquoi il est si important de voter. On peut aussi télécharger des documents didactiques sur le thème des élections, élaborés à l’intention des formateurs en lecture et écriture pour adultes.
Site web je-veux-voter.ch

Formation continue soutenue par l’employeur : on ne prête qu’aux riches

Un fait ressort du rapport de l’Office fédéral de la statistique (OFS) sur la formation continue soutenue par l’employeur : les personnes ayant un haut niveau de formation ont plus de chances de bénéficier d’un tel appui, et ce indépendamment du type de formation. L’âge joue également un rôle décisif : ce sont les personnes d’environ 45 ans qui reçoivent le plus fort soutien de leur employeur pour participer à des formations informelles (cours, séminaires, ateliers, conférences, etc.).
Publication en PDF «Formation continue soutenue par l’employeur»

Comment briser le tabou de l’illettrisme?

Les principaux résultats (enseignements et produits) du projet « Sensibilisation des personnes relais » ont été présentés lors d’une séance organisée par la Fédération suisse Lire et Ecrire. Les diverses expériences faites ont mis en évidence le rôle clé joué par des tiers (personnel des ORP, conseillers en orientation professionnelle, soignants, etc.) dans l’identification des besoins. Des séances d’information à l’intention des personnes relais ont donc été organisées dans toutes les régions linguistiques de Suisse dans le cadre du projet. On dispose désormais aussi de matériel disponible sur l’internet pour sensibiliser le public.
Plus d'informations
Ressources et outils en ligne
Brochure « Illettrisme : petit guide pratique »

La loi sur la formation continue définitivement adoptée

La nouvelle loi sur la formation continue (LFCo) a été adoptée à une large majorité par les Chambres fédérales. Son objectif premier est de « renforcer la formation continue, en tant que partie intégrante de l’apprentissage tout au long de la vie ». A cette fin, la Confédération et les cantons coopéreront avec les organisations du monde du travail pour soutenir l’acquisition et le maintien des compétences de base chez les adultes. Les aptitudes fondamentales en lecture et écriture sont désormais inscrits dans la législation au titre de base de l’apprentissage tout au long de la vie.
Loi fédérale sur la formation continue

La formation de rattrapage en vaut la peineNachholbildung zahlt sich aus

Plus de 50‘000 personnes professionnellement actives, mais n’ayant pas de formation, se trouvent dans de bonnes, voire très bonnes conditions pour obtenir ultérieurement un diplôme, en faisant valider leurs acquis d'expérience. C'est ce que rapporte une étude, mandatée par Travail.Suisse et élaborée par la Haute école spécialisée bernoise (HESB). Un seul de ces diplômes peut permettre à la société d'économiser entre 100’000 et 210’000 francs. Globalement, cela permettrait un potentiel théorique d’économie de 8 milliards de francs. Sans oublier le fait que chaque diplôme obtenu améliore la qualité de vie des personnes concernées.
Plus d'informations sur le site du Travail.Suisse
Rapport final (PDF en allemand)

«TERACE» Quand on a été à l'école, on sait lire et écrire

Film par Jürg Neuenschwander

«Dans le film Terace, dix personnes dressent le tableau de leur vie. Elles ont osé se présenter au grand jour avec leur faiblesse. Nous découvrons l'humiliation et les stratégies échappatoires, les tabous et le poids de la souffrance. Et elles nous racontent pourquoi elles ont malgré tout décidé de se libérer de leur prison. Elles vous donnent le courage d'en faire de même. Elles font preuve d'une véritable force en assumant publiquement leur faiblesse. Terace, le film qui donne la parole et fait taire le crayon rouge.»
Site de web: www.terace.ch

LesenLireLeggere.ch

LesenLireLeggere.ch est le portail d'accès à un réseau «Illettrisme», lancé par l'Office fédéral de la culture et réalisé par le Centre Lecture de la Haute Ecole pédagogique d'Argovie. Le portail réunit les institutions d'encouragement de la lecture, de l'écriture et des compétences linguistiques ainsi que les instituts de recherche actifs dans ces secteurs. suivre ...

Cours

Vue d’ensemble des institutions proposant des cours de lecture et d’écriture

Les institutions proposant des cours de lecture et d’écriture peuvent présenter ceux-ci gratuitement dans une banque de données.

Plus d’informations

Edition d'une brochure pour les personnes et institutions relais

Le projet de sensibilisation des personnes et institutions relais mené par l’Association Lire et Ecrire a franchi récemment une étape importante en publiant une brochure qui s’adresse aux professionnels de la santé, du social ou des ressources humaines qui peuvent rencontrer des adultes en situation d’illettrisme et avoir ainsi un rôle très important. La brochure propose des outils concrets pour reconnaître une situation d’illettrisme, aborder le sujet avec une personne concernée et la motiver à suivre une formation. Vous pouvez commander gratuitement cette publication en adressant un courriel à contact@lire-et-ecrire.ch.

La brochure en ligne (PDF)